Paris
info@defenseursdesdroits.fr

La séparation : une alternative au divorce ?

Comment défendre ses droits

La séparation : une alternative au divorce ?

Il est fréquent que les conjoints aient pris la décision de se séparer, mais ne pas divorcer. Cela s’explique sûrement par la difficulté de la réalisation du divorce. Est-ce qu’il est donc possible de se séparer sans avoir divorcé ? Il y a-t-il de conséquences à cela ? Est-il toujours nécessaire de divorcer ? Voici les réponses à vos questions concernant la séparation du corps.

Pourquoi la séparation de corps intéresse de plus en plus de couples

Vous le savez sans doute déjà, divorcer coûte plusieurs milliers d’euros. Effectivement, son application nécessite  l’intervention de nombreux professionnels du droit. Aussi, le processus de divorce dure plusieurs mois, voire quelques années. C’est pourquoi de nombreux couples ont pris le choix de passer tout d’abord par une séparation de corps. Passer par une séparation du corps ne présente en effet pas une conséquence juridique.

L’un des points communs de la séparation de corps et du divorce réside dans le fait que ceux-ci ne concernent que les couples mariés légalement. Pourtant, il est d’une nécessité pour les couples qui souhaitent se séparer d’engager une procédure de séparation de corps auprès du Tribunal de Grande Instance. Une fois cela fait, les 2 époux peuvent vivre séparément. Pour plus de détails, il est particulièrement conseillé de consulter l’avis d’un connaisseur de droit.

Se séparer sans se divorcer, est-ce possible ?

Avant de vous lancer dans une séparation de corps, il est d’une grande nécessité de tenir en compte de toutes les conséquences de celles-ci. Même en n’habitant plus ensemble, les 2 conjoints restent mariés légalement. De cette manière, chacun des conjoints doit considérablement respecter le devoir de la fidélité. Ni l’un ni l’autre ne peut se remarier. Il en est de même pour l’obligation de secours.

Outre cela, il est possible à l’épouse de garder le nom de famille de son mari sauf si une demande contraire a été déposée. Pourtant, si vous n’avez pas pris la décision sur la résidence de vos enfants, c’est au Juge aux affaires familiales qui se charge de le faire à votre place.

Certes, il est entièrement possible de séparer sans divorcer. Pourtant, il est d’une grande nécessité de respecter toutes les obligations que la séparation de corps implique. Sachez qu’avec l’aide d’une étude d’avocats à Genève, les procédures de ceci se réalisent en un rien de temps.

Comment donc obtenir une séparation de corps ?

Pour obtenir une séparation de corps, vous devez  réaliser une demande dédiée à cet effet. Avant toute chose, il convient de prendre connaissance de ses différents types. Comme pour le divorce, la séparation du corps existe en de nombreux types qui sont :

  • La séparation par consentement mutuel
  • La séparation sur demande acceptée
  • La séparation pour faute
  • La séparation pour rupture de la vie commune

Pour un bon déroulement de la requête de la séparation de corps, l’intervention d’un avocat est obligatoire. Ce professionnel va vous accompagner tout au long du processus qui n’est pas complexe par rapport à un complexe.

À savoir qu’une séparation de corps peut être années dès que les 2 époux ont décidé de revivre ensemble. Celle-ci n’est plus considérée si une requête de divorce a lieu.

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire