Paris
info@defenseursdesdroits.fr

Prison : comment trouver du travail avec un casier judiciaire ?

Comment défendre ses droits

Prison : comment trouver du travail avec un casier judiciaire ?

À la base, trouver un emploi n’est pas une tâche aisée, et cela l’est davantage lorsque quelqu’un détient un casier judiciaire. Les recruteurs sont très réticents à l’idée d’engager une personne ayant un passé sombre avec la justice. De nombreuses personnes font face à la difficulté de trouver un travail. S’il n’est pas possible de contrôler la réaction de votre potentiel employeur, vous pouvez changer votre attitude personnelle. La première étape avant de vous lancer à la recherche d’un emploi est de connaître vos droits.

Première méthode : postulez à des offres d’emplois

Rien ne vous oblige à faire part de votre situation passée avec la justice à votre employeur potentiel dans les cas suivants :

  • Votre arrestation n’a pas conduit à une peine,
  • Vous avez été jugé par un juge pour enfants, et à présent vous êtes un adulte. Dans ce cas, vous pouvez sceller votre casier ou l’effacer.
  • Votre affaire ne concerne qu’une possession de drogue et date de plusieurs années.
  • Vous n’avez pas encore été jugé et votre affaire n’est pas criminelle.
  • Votre condamnation a été effacée après l’obtention d’un certificat de réhabilitation ou d’un document similaire.

La nature de votre peine est importante, car certaines ne vous permettront pas de postuler à certains postes. Par exemple, une condamnation financière ne vous permettra plus de travailler dans une institution financière encore moins dans une compagnie d’assurance. Il est recommandé de chercher un emploi dans un domaine qui lui est totalement étranger à celui de votre communication.

Deuxième méthode : considérer d’autres options professionnelles

Il s’agit ici de devenir entrepreneur ou de sortir totalement de votre zone de confort.

Créer votre entreprise

Si vous n’avez pas peur de la charge de travail, et que vous disposez des compétences nécessaires, vous pouvez créer votre propre emploi. De cette façon, vous n’aurez pas à vous soumettre aux multiples questions évoquées par les employeurs lors des entretiens d’embauche concernant votre casier judiciaire. Par exemple, vous pouvez devenir plombier, électricien ou barbier. Vérifiez si vous avez besoin d’une autorisation ou pas. Dans certains cas, l’obtention de la licence nécessite le renseignement de votre casier judiciaire. Il ne s’agit pas d’un obstacle surtout s’il s’agit d’une condamnation ancienne.

Certaines agences possèdent une liste de condamnation les empêchant l’obtention d’une licence professionnelle. Il est conseillé de réfléchir à vos compétences professionnelles. Mais avant de vous lancer dans l’entrepreneuriat, il est nécessaire de trouver un emploi temporaire.

Rejoindre les forces armées

L’armée contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent ne refuse pas les personnes ayant un passé criminel. Tout dépend du nombre de condamnations. Il vous sera demandé de fournir une lettre de recommandation. Vous aurez plus de chance d’être recruté dans l’armée si la lettre est rédigée par un ancien employeur ou un membre des forces publiques. Pas la peine de mentir sur votre passé au recruteur, car cela est considéré comme une violation d’un point de vue légal.

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire