Paris
info@defenseursdesdroits.fr

Confier sa gestion locative immobilière à un professionnel

Comment défendre ses droits

Confier sa gestion locative immobilière à un professionnel

L’investissement locatif est encadré par les droits immobiliers et les droits commerciaux. Jongler entre ces différentes lois n’est pas toujours facile si on n’a pas fait une étude approfondie ou si on n’est pas un professionnel de l’immobilier. Alors pour éviter de rencontrer un problème, il est plus judicieux d’engager un gestionnaire locatif professionnel pour gérer son bien. D’ailleurs, ce n’est pas le seul avantage qu’offre ce professionnel.

Pourquoi confier sa gestion locative à un professionnel ?

Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment gérer votre bien locatif, vous pouvez envisager de le confier à un gestionnaire immobilier. Cet expert est le seul à pouvoir garantir le succès de votre entreprise. Vous n’êtes pas obligé de quitter votre emploi actuel pour vous occuper du bien loué. Si vous désignez un intermédiaire immobilier pour le gérer, vous n’aurez pas à vous soucier des détails. C’est l’agent immobilier qui s’occupera de tout et s’assurera de trouver un locataire fiable.

Il est d’ailleurs le seul à connaître le marché de l’immobilier sous toutes ses coutures. Il peut donc trouver un locataire approprié pour vous. Il ne prendra en considération que ceux qui ont les moyens de payer le prix demandé. Avant que le locataire n’emménage, il vous fera savoir si des changements sont nécessaires et vous fournira une estimation du coût des travaux.

Quels sont les critères pour choisir un gestionnaire locatif ?

La carte de gestion locative est la seule preuve qu’une agence immobilière possède la qualification nécessaire pour fournir des services de gestion locative. Pour l’obtenir, elle doit assurer sa compétence et son intégrité.

  • La carte est valable pour une période de 3 ans, après quoi elle doit en faire à nouveau la demande.
  • Même si elle a déjà obtenu l’agrément, il est possible que celui-ci soit révoqué.

Ainsi, il est essentiel pour le propriétaire de vérifier la validité de la carte au moment de l’embauche. Lorsqu’un propriétaire confie la responsabilité de la gestion locative à une agence immobilière, celle-ci doit conclure un contrat conforme à la loi Hoguet et au décret du 20 juillet 1972.

Un gestionnaire qui ne fournit pas de contrat n’est pas fiable. Il doit montrer au propriétaire qu’il peut gérer tous les problèmes liés à la propriété locative. Si l’agent ne connaît pas les exigences légales, il aura du mal à obtenir sa licence. Par conséquent, ils doivent être testés selon cette norme. Un gestionnaire de localisation ne peut pas créer un accord légal s’il ne comprend pas les droits essentiels de l’activité. De plus, comme il devra conseiller le propriétaire en cas de problème juridique lié à la gestion de son bien loué, cette compréhension est essentielle.

Opter pour une gestion semi-déléguée en cas de doute

Si vous ne souhaitez pas confier l’entière responsabilité de votre bien à un gestionnaire locatif, vous pouvez opter pour une gestion semi-déléguée. Vous pouvez par exemple lui confier la recherche de locataire et les différentes enquêtes qu’il faut faire pour déterminer leur solvabilité. Vous pouvez également vous reposer sur lui sur les démarches de diagnostics obligatoires. La rédaction du bail commercial peut également lui être confiée. Cependant, au moment de la signature du bail et lors de la collecte du loyer, vous prenez tout en charge. Il est également possible de faire appel à professionnel pour la déclaration d’impôt de votre investissement locatif. C’est toujours cette partie qui pose un problème aux propriétaires.

Avec une gestion semi-déléguée, vous n’aurez pas à consacrer entièrement votre temps à la gestion locative. Vous pouvez sans problème vous adonner à vos autres activités. Il est cependant bon de préciser que si votre locataire rencontre un problème financier, vous serez obligé de payer un surplus pour le service de recouvrement. Vous devez alors peser le pour et le contre et les éventuelles possibilités avant d’arrêter votre choix sur le type de gestion locative à choisir.

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire